Recherche
Texte recherché:
Accueil arrow Présentation du RNHC
La Triennale des habitants Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
23-10-2007

Le congrès aura bel et bien lieu 

Le Réseau National des Habitants du Cameroun tiendra effectivement son 2e congrès à Foumban du 20 au 24 novembre. Les multiples séances de travail avec les partenaires divers et les résultats obtenus au cours des rencontres du Comité d’Initiative préparatoire à cette Triennale apportent progressivement des précisions non seulement sur les intervenants et leurs thèmes mais aussi sur les articulations et les participants aux différentes activités prévues et capitalisées à ce jour. 

Triennale des habitants : Le réseau

Le RNHC regroupe des habitants des quartiers populaires des villes, des villages et des communautés locales camerounaises, engagés au quotidien à divers titres : personnel, associatif, traditionnel, professionnel, dans des actions de transformation sociale positive, de lutte contre la pauvreté et d’amélioration des conditions de vie.

 
RNHC en Chiffres

 

  • 35 villes couverte par le RNHC
  • 2000 Organisations participent à la vie du RNHC et mobilisent environ 92000 membres en fin 2006.
  • 300 organisations de la société civile des 10 provinces du Cameroun se réunissent au Congrès de Bamenda en 2004.
  • 450 Organisations de développement des quartiers de  villes et communes se retrouveront à Foumban

 
RNHC en dates

 1998

ASSOAL (Actions Solidaires de Soutien aux Organisations et d’Appui aux Libertés) élabore et exécute un programme d’éducation à la citoyenneté dans plusieurs quartiers de la ville de Yaoundé. La mise en œuvre de cette activité permet de découvrir les quartiers populaires et de détecter les dynamiques qui se meuvent dans cet environnement. Le Réseau national des habitants se met en place.

 1999

Le souci de mobiliser et de partager davantage les informations avec cette cible amènent ASSOAL à mettre en place un Centre de Ressources pour le Développement Local dont la vocation est réduire le gap informationnel entre les habitants des quartiers, les ONG et les autorités publiques. Ainsi  naît un espace de dialogue, d’échange d’expériences et d’action concertée entre les habitants et leurs organisations pour leur participation efficace aux politiques publiques.

 2000

ASSOAL participe activement au Forum UE-ACP consécutif au renouvellement des accords de coopération entre l’Union Européenne et les pays ACP. A cette occasion, elle mène des actions de sensibilisation mais surtout de capitalisation et d’analyse des actions de la coopération Cameroun-EU dans plusieurs villes du Cameroun.

Mise en œuvre de plusieurs publications destinées à l’information de la société civile urbaine : la Tribune du Citoyen, la Gazette municipale, la lettre d’information du Centre de Ressources pour le Développement Local, www.assoal.org

Création du répertoire des acteurs urbains du Cameroun

 2001

La réalisation du « répertoire des actions possibles » par ASSOAL dans le cadre du projet Fourmi 2 (Coopération EU/Cameroun) permet d’étendre le RNHC dans cinq villes du Cameroun. Plusieurs publications sociales : Tribune du Citoyen, capital social, gazette municipale, Lettre du CRDL sont lancées et animées. Création et réalisation de deux nouvelles publications : société civile et capital social et de revue « la société civile dans la presse »

Actualisation du répertoire des acteurs urbains du Cameroun et création d’une banque des expériences

 2002

Le RNHC gagne les villes de la partie septentrionale du Cameroun avec le programme PACDDU (Coopération EU/Cameroun). Il soutien de nombreuse micro réalisations sociale dans les quartiers des villes de Douala et Yaoundé avec l’appui de FOURMI 2 dans les domaines de l’eau, de l’assainissement, de la voirie, de l’encadrement d la jeunesse, etc.

Actualisation de la banque des expériences des acteurs urbains

 2003

ASSOAL et le RNHC en font une année de Congrès, c'est-à-dire de capitalisation des acquis, de mobilisation des membres, de réflexion et de définition des perspectives.

Elle représente la société civile dans plusieurs comités et forums aux plans national et international sur les politiques publiques et la réduction de la pauvreté.

Le RNHC, DRD Cameroun et ASSOAL organisent avec le PDM et le PGU un atelier sur le Budget Participatif dans le cadre de Africités 2003 à Yaoundé

De nombreuses réalisations dans les quartiers populaires de Douala et Yaoundé sont mises en œuvre par les organisations membres du RNHC.

 2004

Le RNHC, ASSOAL et les RUH de Batcham et Edzendouan accompagnent la mise en place de Budgets Participatifs dans les communes de Batcham et Edzendouan

ASSOAL soutien la mise en place de la maison des jeunes de Bafoussam ainsi qu’une dizaine de projets en faveur des associations de jeunes de cette localité

La première triennale des habitants des villes se tient à Bamenda en novembre 2004, appuyées par quelques élus locaux, partenaires et autorités publiques, une déclaration commune « la parole des habitants du Cameroun sur la dette, la décentralisation et la développement local » est adoptée, un plan de travail pour cinq (05) ans et une organisation pour le fonctionnement et l’animation collégiale en réseau sont mis en place.

ASSOAL met en place à Yaoundé un bureau d’appui aux organisations de développement local urbain.

Le site web www.devloc.net est crée pour la société civile et les partenaires d’appui au développement social urbain.

ASSOAL et de nombreuses organisations d’habitants du RNHC sont membres de plusieurs comités de concertation mis en place par les pouvoirs publics pour le suivi des politiques publiques au niveau de plusieurs ministères et de plusieurs communes

De nombreuses réalisations dans les quartiers populaires de Douala, Yaoundé, Bamenda, Foumban, Bafoussam, Maroua, Ngaoundéré, Bertoua, Mfou, Sa’a et Bélabo sont mises en œuvre par les organisations membres du RNHC.

 
2005

ASSOAL participe au comité d’expert pour la réforme de l’assurance maladie avec le MINSANTE pour le compte du RNHC.

ASSOAL est lauréat du Prix RFI Net Afrique 2005 qui récompense ses efforts dans le domaine de la formation citoyenne et du développement social urbain

De nombreuses réalisations dans les quartiers populaires de Douala, Yaoundé, Bamenda, Foumban, Bafoussam, Maroua, Ngaoundéré, Bélabo, Mfou, Sa’a sont mises en œuvre par les organisations membres du RNHC.

 2006

ASSOAL soutien l’organisation du forum national de mutualisation du risque maladie en partenariat avec le MINSANTE

ASSOAL est membre et représente la société civile au sein de la task force chargée du suivi des recommandations de ce forum

ASSOAL soutien la tenue de l’atelier national de validation de la méthodologie du suivi participatif du DSRP avec le MINPLAPDAT et la DCE

ASSOAL soutien le Centre d’encadrement des jeunes de Komkana à Yaoundé pour le compte de la DESU du MINDUH

ASSOAL met en place et soutient 2 mutuelles communautaires de santé à Yaoundé et Bafoussam.

De nombreuses réalisations dans les quartiers populaires de Douala, Yaoundé, Bamenda, Foumban, Bafoussam, Maroua, Ngaoundéré, Bertoua, sont mises en œuvre par les organisations membres du RNHC.

2007

Un comité d’initiative chargé de la sensibilisation, de la préparation méthodologique et de la mobilisation pour la triennale 2007 est mise en  place avec près de 60 organisations de la société civile sur près de 25 villes des 10 provinces du Cameroun participant. Une charte de la triennale des habitants a été rédigée, diffusée et signée par les organisations volontaires. Pendant les six derniers mois, ce comité a facilité la mobilisation de plus de 500 organisations qui ont manifesté leur intérêt de participer à la triennale des habitants. Identifier les partenaires techniques, logistiques et institutionnels. Plusieurs ont confirmé leur participation et leur soutien à l’initiative : le MINDUH, le SCAC, le PACDDU, VSO, CVUC, GTZ (santé), la mairie de Foumban, SYFIA, le FEICOM, DRD et ATOS (France), etc..

La contribution de ces partenaires a permis de rassembler une bonne partie des ressources nécessaires à l’organisation de la triennale : salles de réunion, espace pour exposition, documentation des participants, mise à disposition des facilitateurs, prise en charge des frais de transport pour une cinquantaine d’habitants de quartiers défavorisés, prise en charge du transport international d’un intervenant, identification et préparation des intervenants.

 Les sponsors (du monde des entreprises qui ont été mobilisés n’ont pas encore donner leur accord, en particulier pour la prise en charge des activités de communication et l’animation de la foire sociale urbaine). Les contacts se poursuivent.

 
Triennale des habitants : Contexte

Le processus démocratique est une réalité au Cameroun depuis 1990. En 1996, une révision de la constitution a opté pour une plus grande autonomie des territoires locaux.

 Seulement, cette marche vers la participation citoyenne connaît de graves difficultés dues à la faible culture démocratique qui caractérise la plupart des acteurs, particulièrement les habitants des quartiers pauvres des zones urbaines et des villages, la non préparation des élus locaux ainsi que des techniciens à une gestion participative de l’action publique.

C’est ce qui explique les nombreux débordements observés pendant la première période d’ouverture (1990/1993). Cependant, lendemain des périodes électorales notamment de  1997 et 2004, on a observé un mouvement plutôt contraire. L’enthousiasme de l’ouverture démocratique a cédé place au découragement et à la résignation, surtout dans les rangs des populations marginalisées des zones urbaines et rurales.

Les raisons de cette résignation sont nombreuses et au rang desquelles on peut citer :

  • l’ignorance des opportunités qu’offrent les lois et textes réglementaires en vigueur ;
  • la non maîtrise des mécanismes de gestion et de suivi/évaluation ;
  • l’insuffisance ou l’inexistence des cadres (informels ou formels) de débat, de proposition, de formation continue et d’intégration dans les espaces publics de prise de parole et de décision…

Par ailleurs, les consultations électorales de 2002 ont donné l’occasion d’élire à la tête de plusieurs communautés locales camerounaises, des conseillers insuffisamment préparés à assumer le qui est le leur et avec pour premières conséquences une fracture entre les autorités locales et leurs populations. Dans quelques cas, le phénomène de « marginalisation » et de confiscation de la parole s’est renforcé jusqu’à l’exclusion des conseillers municipaux eux mêmes. Le fossé entre populations et élites politiques s’est exprimé d’une façon dramatique, faisant de la politique et de la vie civique locale et nationale une affaire de la minorité où la corruption, les détournements de fonds publics, la délocalisation des entreprises nationales, l’accroissement de la pauvreté, sont installés et menacent fortement la démocratie et le développement.

 Conscient de cette réalité, le Réseau National des habitants du Cameroun (RNHC), et les organisations membres ou partenaires se sentent interpeller et veulent participer à une proposition d’alternatives.

Le Congrès 2004 a consolidé le processus de construction du mouvement et l’affirmation du RNHC à agir pour le renouvellement de la gouvernance centrée sur le dialogue et un partenariat authentique entre les trois (03) segments essentiels de la société : que sont :  

  • LE GOUVERNEMENT,
  • LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE
  • DES ENTREPRISES DU SECTEUR MARCHAND, en faveur de la construction d’une citoyenneté camerounaise moins endettée, plus responsable et moins pauvre.

Cette grande mobilisation a permis surtout de réaffirmer l’ambition principale du RNHC de faire participer activement les habitants des quartiers défavorisés à l’évolution des villes, des villages et des communautés locales vers plus d’équité, plus de solidarité, plus de démocratie, un meilleur accès aux droits et  devoirs, ainsi qu’un plus grand respect de la diversité culturelle sans laquelle la paix et le progrès tant recherchés ne peuvent se réaliser.

Le seconds Congrès du RNHC sur le thème « Mettre la gouvernance tri articulée et la décentralisation au service du développement social durable » et qui se tiendra à Foumban, dans la province de l’Ouest du Cameroun, du 20 au 24 novembre 2007, se veut précurseur d’un espace national relié aux espaces locaux d’échanges, de concertation, de mutualisation, de formation à l’action citoyenne, de dialogue tri articulés (Etat – marché - OSCC), de participation et de formulation des paroles collectives du RNHC face aux enjeux et aux défis du développement et de la démocratie au Cameroun, dans la sous région et dans le monde.

 

Triennale des habitants : L’événement

Présentation de l’événement

Le congrès 2007 du RNHC est une rencontre des citoyens venant des 35 villes couvertes par le RNHC dans les 10 provinces du Cameroun, appuyés par des organisations partenaires du Cameroun et de l’étranger. Il se tiendra à Foumban dans une dizaine de places publiques de la ville au mois de novembre 2007. Durant 04 jours, 450 Organisations de développement auxquelles  se joindront  des représentants des organisations d’appui, des collectivités locales, des invités spéciaux et représentants des partenaires et institutions de soutien au développement se réuniront en assemblée des « habitants des quartiers urbains défavorisés » du Cameroun.

Les travaux du Congrès se dérouleront à travers 02 conférences inaugurale et de clôture, 04 séminaires de formation en TIC, 10 sessions thématiques, 12 ateliers d’échanges d’expériences, des sessions destinées au renforcement du processus de structuration du RNHC, 01 Salon des Organisations Citoyennes et de Initiatives de Développement Local, 01 concours des meilleures initiatives de participation citoyenne, des activités culturelles et artistiques.

Après les interventions de quelques personnalités de marques à l’attention des « habitants », les thématiques structurées autour du thème principal, réuniront l’ensemble des organisations responsables desdites thématiques et « habitants » volontaires autour des modérateurs / experts en matière pour des débats constructifs.  

 Au terme du Congrès 2007, des actes reprenant les résolutions et recommandations des différentes rencontres seront rédigés lus par des rapporteurs des différents travaux, à l’occasion de la cérémonie de clôture :

  • une charte nationale de la tri-articulation sera rédigée et présentée
  • un comité chargé du suivi des résolutions sera mis en place

Objectif de la triennale

 Objectifs généraux

  • Monter une coalition nationale des organisations d’habitants, des CTD (Collectivités Locales Décentralisées), des organisations d’appui au développement pour mettre la gouvernance tri articulée et la décentralisation au service du développement social durable 
  • Evaluer l’appropriation de la parole des « habitants » sur la dette, la décentralisation et le développement local
  • Mobiliser les ressources et monter une coalition OSC- Entreprises privées - pouvoirs publics pour le financement du développement social
  • Débattre et promouvoir les « propositions citoyennes pour moins de pauvreté et plus de démocratie locale au Cameroun »

 

Objectifs spécifiques

  • Faire bénéficier aux « habitants » des contributions intellectuelles d’experts camerounais et internationales et partager les expériences sur les défis du développement de leurs localités ;
  • Donner la parole aux « habitants » et les amener là s’approprier les défis de leur propre développement
  • Attirer l’attention des autorités politiques et administratives sur les problèmes de développement des quartiers et des communautés du Cameroun ;
  • Evaluer et partager la vision, les missions et les stratégies du RNHC ;
  • Evaluer la mise en œuvre du plan d’actions 2004-2006 et planifier des activités à entreprendre au cours de la période 2008/2010 ;
  • Capitaliser et échanger les expériences des RUH (Réseaux Urbains d’Habitants) et des chantiers thématiques en matière de participation à la gestion des politiques publiques ;
  • Mobiliser les ressources et les partenaires pour la mise en œuvre du plan d’action collectif. 

 

< Précédent   Suivant >

Charte africaine du logement social

Télécharger la charte africaine du logement social (version commune)

 Télécharger le charte africaine du logement social (version individuelle)

Télécharger les recommandations  finales

 charte10f.jpg



 

 

 

 

 

Télécharger le dossier thématique sur l'habitat en Afrique

pge_accueil2.jpg


Signer la pétition pour le droit au logement pour tous

 

Triennale des Habitants

Visitez le site web de la triennale des habitants: triennaledeshabitants-cm.org

Interview du président du comité d'initiative de la triennale

Vidéo 14 ans du RNHC

 

 

Adhésion du RNHC

1-Fiche d'identification du RNHC

2-Convention de troc du RNHC

3-Charte du RNHC

Tribune du citoyen
nombre de visites
Visiteurs: 2606077
Facebook

Facebook du RNHC