Recherche
Texte recherché:
Accueil arrow Vidéo 14 ans RNHC
Le nouveau MINHDU prend le pouls Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
24-01-2012
Image

Le  21 décembre 2011 s’est tenue une réunion de prise de contact entre le nouveau ministre du Développement Urbain et l’Habitat et la société civile.

A peine nommé par le chef de l’Etat Paul Biya le 09 décembre 2011, Jean Claude Mbwentchou, le nouveau ministre du Développement Urbain et de l’Habitat (MINDUH) s’intéresse de près à la société civile. Ceci se passe le 21 décembre 2011, lors d’un entretien que le MINDUH, ses plus proches collaborateurs ont eu  avec les représentants des organisations membres du Réseau National des Habitants du Cameroun (RNHC), syndicats et autres OSC engagés au quotidien dans des actions de promotion de l’habitat au sein des quartiers spontanés de la ville de Yaoundé. Dans son mot introductif,  Jean Claude Mbwentchou insiste sur la nécessité d’une franche collaboration avec la société civile et de tous les acteurs de la chaîne de l’habitat social puisse trouver sa justification dans le nouveau septennat du président de la République qui a fait du secteur de l’habitat une priorité. Le nouveau MINDUH appelle à la contribution de tous les acteurs afin que les promesses de Paul Biya puissent êtres traduites en actes concrets. Louant les initiatives des OSC et plus particulièrement celle de l’ONG ASSOAL dont il a eu un grand écho. Jean Claude Mbwentchou a voulu savoir s’il existe un cadre juridique de collaboration entre le MINDUH et les OSC ? Quelles sont les activités menées par la société civile en termes de promotion de l’habitat ? Les principales difficultés ? Quelles sont les propositions pouvant faire l’objet d’un partenariat gagnant entre l’institution gouvernementale dont il a la charge et la société civile ?

Présent lors de la rencontre, Jules Dumas Nguebou de l’ONG ASSOAL répond aux préoccupations du MINDUH. Sur le cadre juridique, le coordonnateur des programmes de l’ONG indique que l’action des OSC s’adosse sur un certain nombre de textes dont la loi de 1990 sur les associations et celle de 1999 relative aux ONG. Quant aux activités menées par la société civile en terme de promotion de l’habitat, Jules Dumas Nguebou explique : « le point de départ, c’est la conférence de Foumban de 2007 sur le logement social qui avait permis d’identifier un nouvel acteur du logement social susceptible de contribuer à faire réduire le déficit en logements que connaît le pays. Cependant les conditions d’émergence de ce nouvel acteur à savoir les Coopératives d’habitat n’étaient pas encore réunies. Ce qui a justifié des actions du RNHC en vue de formuler au gouvernement des propositions stratégiques visant à aménager un dispositif de financement adapté à cette catégorie d’acteur du logement social. Les 12 propositions encore appelées « chaîne de logement social » mises en œuvre contribueraient ainsi au bout du compte à la construction de logements sociaux de 5 à 6 millions de FCA conformes aux normes d’habitat au bénéfice des personnes à revenus très modestes ».

Dernière mise à jour : ( 24-01-2012 )
< Précédent   Suivant >

Charte africaine du logement social

Télécharger la charte africaine du logement social (version commune)

 Télécharger le charte africaine du logement social (version individuelle)

Télécharger les recommandations  finales

 charte10f.jpg



 

 

 

 

 

Télécharger le dossier thématique sur l'habitat en Afrique

pge_accueil2.jpg


Signer la pétition pour le droit au logement pour tous

 

Triennale des Habitants

Visitez le site web de la triennale des habitants: triennaledeshabitants-cm.org

Interview du président du comité d'initiative de la triennale

Vidéo 14 ans du RNHC

 

 

Adhésion du RNHC

1-Fiche d'identification du RNHC

2-Convention de troc du RNHC

3-Charte du RNHC

Tribune du citoyen
nombre de visites
Visiteurs: 2802542
Facebook

Facebook du RNHC