Recherche
Texte recherché:
Accueil
Reactions Rencontre PASC Centre Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
24-05-2012
Image

« Objectif final : toucher tous les acteurs de la société civile »

Maxime Montagner, chargé de Programmes Société civile à la Délégation de l'Union Européenne au Cameroun.

« Le PASC va renforcer les capacités de toutes les organisations afin que celles-ci aient des plans d’actions avec des priorités bien définies. Le Programme apportera également des appuis à des actions concrètes des organisations afin qu’elles soient des acteurs de la gouvernance, c’est-à-dire, qu’elles puissent représenter  leurs membres à toutes les instances et entrer en interaction avec les autorités locales et internationales. Sans grande réelle différence avec le PASOC, le PASC aura la spécificité de couvrir tous les acteurs de la société civile, car chaque type d’acteur a un rôle important à jouer afin d’avoir une complémentarité parfaite ».

Image

« Une bonne circulation des informations »

Koffi Awity, chef du projet du PASC.

«  Les objectifs du PASC sont clairement définis. Entre autres, renforcer les aspects liés à l’information et à la communication aussi bien entre les OSC et leurs partenaires mais également entre les acteurs de la société civile eux-mêmes. Le renforcement des aspects liés à la bonne gouvernance ne sont pas en reste, afin de s’assurer que les OSC sont bien gouvernées et d’être capables de jouer leur droit de vieille par rapport à l’Etat et au secteur public. Enfin, le renforcement des compétences sur le plan organisationnel et institutionnel  servira de rôle d’interface entre la société civile et ses partenaires ».

« Un souffle de vie pour les organisations paysannes »

Image

Sophie Ndzana, coordonnatrice du RESODEFAS, Sa’a.

« Membre d’une organisation paysanne, je suis plutôt satisfaite des innovations de ce nouveau Programme. Car, ce dernier ambitionne de renforcer les capacités non seulement avec les grandes ONG des centres urbains mais aussi celles des petites organisations à la base comme les associations paysannes, l’idée étant de toucher tous les acteurs de la société civile camerounaise. Très souvent, les organisations rurales sont délaissées à elles-mêmes, sans appuis directs des organisations relais qui se concentrent sur les centres urbains ».

Image

« Satisfaite des innovations »

Christine Andela, représentante de Dynamique Citoyenne, Yaoundé.

« Nous prenons acte des innovations apportées par le PASC comme celles de la mise en place du comité de sélection et de la manière dont est composé le comité de pilotage (COPIL) qui gère le Programme avec notamment 5 représentants de la societé civile, répartis sur l’ensemble des régions du pays. Ici, il y a plus de cohérence et un souci de faire représenter les différentes régions dans le COPIL. Autrefois revendiqué, les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest auront chacune une voix. Et cela est une grande avancée. Toutefois, notre attente n°1 pour ce nouveau Programme sera de renforcer la compréhension de l’importance du partage des  informations. Nous travaillons exclusivement sur ce volet avec la mise sur pied d’une plateforme en ligne. Nous encourageons les OSC à discuter, dialoguer, inter-agir sur des sujets en débats et bien évidemment partager leurs expériences et connaissances. Pour plus d’informations, cliquez sur le forum d’échanges : www.planoscam.forum ». 

Image

« Une réelle prise en compte des problèmes des ruraux »

Samuel Betolo Samba, représentant du FOPANYM, Akonolinga.

« Merci au PASC d’avoir pensé à la masse paysanne. De ce fait, nous espérons que les conditions de vie des paysans vont s’améliorer. Très souvent, des grandes ONG et autres structures prétendent parler au nom des organisations paysannes mais en réalité, il n’en est rien. Le remède n’a jamais atteint le mal à sa racine puisque le paysan reste toujours abandonné et pauvre, sans une réelle prise en compte de ses besoins. Avec le PASC qui ambitionne de toucher du doigt les réels problèmes des associations rurales, nous aurons certainement enfin une société civile vraiment outillée et dynamique ».

Image

« Résultats concrets pour l’amélioration de la gouvernance participative »

Phillipe Njifon, président national de la FENTEDCAM.

« Au vu des renforcements de capacités techniques, organisationnelles et institutionnelles qu’apportent ce nouveau Programme, nous sommes satisfaits et pensons que les nombreuses attentes de la société civile seront comblées. A base de ces appuis directs sur les communautés à la base, des résultats concrets seront effectifs et vont, sans doute, améliorer la gouvernance participative de notre pays ».

Image

« Mettre la jeuneuse au centre des actions »

Thierry Fegue, coordonnateur OADES, Yaoundé.

« Avec le nouveau PASC, nous avons des attentes à différents niveaux. Tout d’abord sur le plan réglementaire, nous voulons que le cadre juridique de la société civile (SC) soit amélioré. Ceci, à travers un état des lieux exact des OSC régulièrement actualisé. Sur le plan opérationnel, l’intervention du PASC devra se baser sur la demande et faire en sorte qu’au niveau idéologique que la SC parle d’une seule voix, qu’elle soit moins éclatée et divergente surtout lorsqu’elle est interpelée pour des questions d’intérêt général. Enfin, nous tenons à mettre un accent sur la jeunesse qui constitue l’avenir et le dynamisme d’un pays. Les jeunes devraient être au cœur des actions et même des financements (et pas seulement des discours comme c’est généralement le cas !). Nous ne comprenions pas toujours pourquoi une certaine classe des acteurs ne veulent pas mettre la jeunesse au centre des intérêts. Le PASC devra beaucoup contribuer à ce que les jeunes se mobilisent et apprennent des expériences des leurs ainés ».

Dernière mise à jour : ( 25-05-2012 )
< Précédent   Suivant >

Charte africaine du logement social

Télécharger la charte africaine du logement social (version commune)

 Télécharger le charte africaine du logement social (version individuelle)

Télécharger les recommandations  finales

 charte10f.jpg



 

 

 

 

 

Télécharger le dossier thématique sur l'habitat en Afrique

pge_accueil2.jpg


Signer la pétition pour le droit au logement pour tous

 

Triennale des Habitants

Visitez le site web de la triennale des habitants: triennaledeshabitants-cm.org

Interview du président du comité d'initiative de la triennale

Vidéo 14 ans du RNHC

 

 

Adhésion du RNHC

1-Fiche d'identification du RNHC

2-Convention de troc du RNHC

3-Charte du RNHC

Tribune du citoyen
nombre de visites
Visiteurs: 2921730
Facebook

Facebook du RNHC

Qui est en ligne?
Il y a actuellement 94 invités en ligne