Recherche
Texte recherché:
Accueil
PASC : Qu’est ce que c’est ? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
24-05-2012
Image

Sans avoir une réelle grande différence avec l’ex PASOC, le nouveau Projet d’Appui à la Société Civile Camerounaise (PASC) a également l’intention de renforcer la société civile comme acteur de la gouvernance avec la particularité de  toucher tous les  types d’acteurs.

Structuré en 3 axes d’intervention, le Projet d’Appui à la Société Civile Camerounaise (PASC) a un seul objectif global : Celui de vouloir « contribuer à l’amélioration de la gouvernance politique, économique et sociale responsable et participative au Cameroun, à travers une meilleure information et implication des OSC dans la définition, la programmation, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation des programmes et politiques de développement ». Ainsi, au bout de 3 ans d’activités, le Programme a l’ambition de couvrir l’ensemble des 10 régions du pays, avec pour groupes cibles les ONG, syndicats, les confessions religieuses, les organisations paysannes, les réseaux, les syndicats,  les médias, les plateformes, etc.

Quant à ses volets d’intervention, nous avons tout d’abord, un 1er axe intitulé « Information, communication, échanges et capitalisation », financé à hauteur 1 040 000 euros. Dans ce groupe, se trouve 7 sous composantes, entre autres : la production et mise à jour de connaissances sur les OSC, l’appui aux initiatives  de communication et  d’accès à l’information, celui aux initiatives d’échange international et à la participation des OSC dans les cadres de concertation aux niveaux national, régional et local. La facilitation de l’accès à l’information, à la connaissance et aux ressources sur toutes les opportunités d'appui technique et financier pour les OSC et l’appui à une meilleure connaissance et à l’exploitation du cadre législatif et réglementaire des OSC ne sont pas en reste.

 

Renforcement de capacités

Le volet 2, « appui aux initiatives de gouvernance et de partenariat public-privé promues par les OSC », pour sa part, se focalisera sur l’appui aux initiatives de gouvernance promues prioritairement par les OSC de 2ème, 3ème et 4ème niveau et celui aux actions de gouvernance visant la promotion de l’entreprenariat social et en faveur des minorités. Son assiette est fixée à 2 300 000 euros.  Enfin, l’axe 3, « Renforcement de capacités organisationnelles, techniques et institutionnelles des OSC », quant à lui, se consacrera exclusivement une somme de 1 250 000 euros au renforcement des capacités stratégiques, institutionnelles et opérationnelles des organisations de 3ème (collectifs d’OSC) et 4ème  (collectifs de collectifs d’OSC) niveau, ainsi qu’aux organisations relais (OR). Le renforcement des capacités stratégiques, institutionnelles et opérationnelles des organisations de 2ème niveau (organisations intermédiaires et d’accompagnement) et l’appui des capacités des organisations de base sont également prévus à ce volet.

 

Financement des activités

Financé par le 10ème Fonds Européen  de Développement (FED) à hauteur de 7 millions d’euros dont 5 millions sont spécialement alloués aux activités orientées vers les OSC, le PASC est une propriété de l’Etat du Cameroun dont le maître d’œuvre n’est autre que le MINEPAT. Même si c’est vrai que la convention de financement a été signée depuis le 16 février 2011, la durée de mise en œuvre du Programme ne sera que 36 mois à compter du 15 juin 2012, période dite de démarrage du Projet. Dès cette date, c’est la « phase de croisière » du Programme avec le financement tous azimuts des projets. Après les 3 ans, la phase de clôture prendra 6 mois. Le comité de pilotage du projet est composé des représentants venus du MINEPAT, MINETAD, de la Délégation de l'Union Européenne au Cameroun et de la societé civile (cinq représentants répartis en : un pour les régions du Grand-Nord, un pour l’Ouest et le Littoral, un pour le Centre, un pour le Sud, un autre pour l’Est, et un chacun pour les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest).

Si tout est mis en œuvre comme prévu, les résultats attendus sur le plan opérationnel se déclineront seuls. A savoir, que l’accès des OSC à l’information soit amélioré et les initiatives de capitalisation des expériences promues et renforcées, que les OSC participent plus largement et de manière compétente, au nom de la citoyenneté, à des actions liées à l’élaboration, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation des politiques publiques et, enfin que les compétences organisationnelles, techniques et institutionnelles des OSC, y compris les OR, dans le cadre d’un dialogue démocratique soient renforcées.

< Précédent   Suivant >

Charte africaine du logement social

Télécharger la charte africaine du logement social (version commune)

 Télécharger le charte africaine du logement social (version individuelle)

Télécharger les recommandations  finales

 charte10f.jpg



 

 

 

 

 

Télécharger le dossier thématique sur l'habitat en Afrique

pge_accueil2.jpg


Signer la pétition pour le droit au logement pour tous

 

Triennale des Habitants

Visitez le site web de la triennale des habitants: triennaledeshabitants-cm.org

Interview du président du comité d'initiative de la triennale

Vidéo 14 ans du RNHC

 

 

Adhésion du RNHC

1-Fiche d'identification du RNHC

2-Convention de troc du RNHC

3-Charte du RNHC

Tribune du citoyen
nombre de visites
Visiteurs: 2921732
Facebook

Facebook du RNHC

Qui est en ligne?
Il y a actuellement 96 invités en ligne