Recherche
Texte recherché:
Accueil
Africités 2012 : BP et TIC étaient à l’ordre du jour Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
04-02-2013
Image

Durant le sommet des Collectivités territoriales africaines de Dakar 2012, une forte délégation du RNHC à laquelle se sont joints des représentants du projet ICT4GOV de l’Institut de  la Banque mondiale et des mairies partenaires (municipalités de Yaoundé V,  Yaoundé VI, Douala III et Douala V) ont  participé à différentes sessions spéciales sur ces thématiques.

C’est sous la coordination de Manuel Cambezo, président du Conseil Municipal de Dondo, au Mozambique qu’a débuté à 14h, dans la salle B 01 de l’hôtel King Fahd Palac de Dakar, le 5 décembre 2012, la session sur le Budget Participatif. Au terme du mot introductif et de la présentation de l’expérience de Dondo fait par Manuel Cambezo, Bachir Kanouté, coordonnateur de ENDA Tiers Monde présente l’évolution du Budget Participatif (BP) de 2008 à 2012.  Focalisé sur les « Défis des Budgets Participatifs africains ». Bachir Kanouté, pense que la décentralisation, processus engagé dans beaucoup de pays africains  pour la promotion des BP connait des limites. Parmi lesquelles, le déficit de transfert des ressources financières de l’Etat central vers les CTD. « Les communes africaines croulent sous le poids de la faiblesse des finances », a-t-il déclaré. Selon l’expert du BP, cette situation réduit les chances de promotion des BP en Afrique  et les risques possibles sont, entre autres, « la volatilité et déperdition des processus de BP engagés, le  cloisonnement des expériences Sud-Sud, le faible apprentissage mutuel, l’absence de repères pour suivi et évaluation d’impacts des BP dans les Collectivités locales et le détournement de processus ». En guise de conclusion, l’expert propose que CGLUA s’engage à mettre en œuvre un programme de BP au niveau africain afin d’éviter ces risques.

Yves Cabannes, autre expert du BP,  pour sa part,  en restituant un rapport de CGLUA sur l’état des lieux des BP en Afrique, nous informe qu’aujourd’hui 162 communes de 23  pays sur les 54 que compte l’Afrique mettent en œuvre le BP, soit une population concernée de 35 000 000 d’habitants environ. « Chacun selon son contexte et ses trajectoires personnelles. Les expériences sont différentes les unes des autres, il n’y a  donc pas de modèle unique ou prédéfini ».  Il existe néanmoins de fortes disparités entre régions : l’Afrique du Nord par exemple n’enregistre aucune expérience du BP, l’Afrique de l’Ouest voit l’engagement de quelques communes de 6 pays contre 9 qui ne le font, l’Afrique centrale,  quant à elle, environ 2 pays seulement. Les expériences les plus nombreuses se retrouvent en Afrique francophone, lusophone et dans une certaine mesure anglophone.

 

Usage des TIC

Présidée par Simon Ongola, maire de la commune d’arrondissement de Yaoundé VII, la session thématique sur les  « TIC et la gouvernance  locale » s’est tenue dans la salle Teranga de l’hôtel Almadies entre 9 heures et 12 heures 50. Lors du premier panel de cette rencontre, il était question de faire un état des lieux et une mise en perspective des expériences d’usage des TIC dans les processus participatifs. Cette partie fut animé par Mme Mwalikhazu, représentante du Gouverneur du Sud-Kivu, Boris Weber, expert en gouvernance de l’Institut de la Banque mondiale et M. Maneva, ministre du Budget de Kinshasa. Tour à tour, respectivement, ils ont évoqué l’expérience du Sud-Kivu dans le cadre global des contraintes et opportunités inhérentes au processus de décentralisation en RDC, l’historique des approches et processus participatifs conduits dans la ville de Kinshasa et les questionnements soulevés par ces deux expériences de BP.

 

Yaoundé VI

Le second panel, quant à lui, s’est focalisé sur les expériences du Cameroun (Commune d’arrondissement de Yaoundé VI), du Kenya et du Sénégal. Jean Claude Adjessa Melingui, le maire de la municipalité de Yaoundé VI en profite pour présenter la récente expérience de mise en œuvre du BP avec intégration des TIC (SMS). « Le processus a permis d’obtenir d’importants résultats en matière de réalisations concrètes (multiplication des voies d’accès, éclairage public, points d’approvisionnement en eau, modernisation du fichier des contribuables, etc.) mais de renforcer les dynamiques de participation citoyenne et de démocratie et gouvernance locales : renforcement de la participation, plus grande diffusion de l’information, implication des citoyens dans le monitoring entre autres », explique-t-il.

 

Expérience kényane

Hellen Muchunu de National Tax payers Association (NTA) du Kenya présente les expériences kényanes en matière d’usage des  TIC dans les processus participatifs. NTA a développé une approche de BP s’inspirant des  enseignements issus des expériences du Cameroun et des actions de NTA en matière de contrôle et monitoring. Dans leur cas, les TIC sont très utilisés dans le monitoring des projets et autres réalisations. Bachir Kanouté d’ENDA-Sénégal dans une brève intervention a insisté sur  la nécessité de prendre en compte un certain nombre de défis relatif à l’usage des TIC dans un processus comme le BP. Il s’agit notamment du maintien de la qualité du processus et surtout de l’implication des populations à l’élaboration des politiques. La journée se termine par la formulation de plusieurs recommandations.

Dernière mise à jour : ( 05-02-2013 )
< Précédent   Suivant >

Charte africaine du logement social

Télécharger la charte africaine du logement social (version commune)

 Télécharger le charte africaine du logement social (version individuelle)

Télécharger les recommandations  finales

 charte10f.jpg



 

 

 

 

 

Télécharger le dossier thématique sur l'habitat en Afrique

pge_accueil2.jpg


Signer la pétition pour le droit au logement pour tous

 

Triennale des Habitants

Visitez le site web de la triennale des habitants: triennaledeshabitants-cm.org

Interview du président du comité d'initiative de la triennale

Vidéo 14 ans du RNHC

 

 

Adhésion du RNHC

1-Fiche d'identification du RNHC

2-Convention de troc du RNHC

3-Charte du RNHC

Tribune du citoyen
nombre de visites
Visiteurs: 2548866
Facebook

Facebook du RNHC

Qui est en ligne?
Il y a actuellement 53 invités en ligne